Spread the love

Dans une tribune, 175 citoyens dont plusieurs célébrités (artistes, animateurs ou journalistes) appellent les Gilets jaunes à «cesser […] la protestation violente» et le «déni». Il faut «transformer la colère en débat», ajoutent-ils.

175 Français, parmi lesquels le penseur Bernard Henri-LĂ©vy (BHL), les animateurs Cyril Hanouna et StĂ©phane Bern, l’ex-miss France Sonia Rolland, les comĂ©diens Thierry Lhermitte et Michel Boujenah, le prĂ©sident du Festival de Cannes Pierre Lescure, les journalistes Guillaume Durand, Laurent Bazin ou encore Bruno Masure, ont signĂ© une tribune dans Le Parisien le 7 dĂ©cembre, sobrement intitulĂ©e «Transformer la colère en dĂ©bat : l’appel Ă  la sagesse lancĂ© aux Gilets jaunes».

Dans le texte, publiĂ© peu avant l’acte 4 des Gilets jaunes du 8 dĂ©cembre, on peut lire : «Le moment est venu de parler, de s’écouter, de se comprendre.»

«Nous disons solennellement : cela doit s’arrĂŞter et le dialogue doit prendre le relais», recommandent en outre les signataires, attristĂ©s par les violences de l’acte 3 du 1er dĂ©cembre. Ils estiment ainsi que les manifestations du 1er dĂ©cembre ont Ă©tĂ© la «nĂ©gation» de la RĂ©publique et de sa devise : libertĂ©, Ă©galitĂ©, fraternitĂ©.







«En empêchant les commerçants de travailler, les habitants de circuler, en exerçant une contrainte sur le reste de la population, la liberté a été bafouée», précisent-ils.

En prenant exemple sur les exactions faites par des casseurs, les signataires se posent la question : «Ces comportements reprĂ©sentent-ils les valeurs que nous souhaitons […] transmettre [Ă  nos enfants] ?» «Non, mille fois non», rĂ©pondent-il de fait.

Des Gilets jaunes dans «le déni» ?
S’ils concèdent que «le gouvernement doit tendre la main» aux mĂ©contents, ils appellent les Gilets jaunes Ă  stopper leurs mobilisations : «Le temps de la protestation violente et celui du dĂ©ni doivent cesser de part et d’autre pour ouvrir le temps du dialogue.»

Pour ces 175 Français, la colère doit ainsi cesser et laisser place au «dĂ©bat». Mais les Gilets jaunes n’ont-ils pas manifestĂ© parce qu’ils se sentaient justement Ă©cartĂ©s des dĂ©bats ?

En poursuivant leurs mouvements du 8 dĂ©cembre au 9 dĂ©cembre, par des pĂ©ages gratuits ou encore des blocages, les Gilets jaunes n’ont vraisemblablement pas rĂ©pondu Ă  l’«appel Ă  la sagesse» des cĂ©lĂ©britĂ©s.

Source