283 000 manifestants : pour BHL, le mouvement des «gilets jaunes» est un «échec»

Spread the love

Dénonçant les «populismes» et le «poujadisme» et affirmant son soutien à Emmanuel Macron, le philosophe a estimé que le mouvement des «gilets jaunes» avait échoué. Il a pourtant rassemblé au moins 283 000 manifestants aux quatre coins de la France.

Ce 17 novembre, 283 000 «gilets jaunes» se sont rassemblés à 2 000 endroits de France pour protester contre la hausse du prix du carburant et la baisse du pouvoir d’achat, selon les chiffres communiqués par le ministère de l’Intérieur en fin d’après-midi.






Le célèbre philosophe français Bernard-Henri Lévy, alias BHL, a pourtant vu dans cette journée de mobilisations aux quatre coins du pays l’«échec d’un mouvement qu’on nous annonçait massif». Evoquant le «poujadisme des gilets jaunes», BHL a par ailleurs déploré, selon lui, l’«irresponsabilité des chaînes d’info qui attisent et dramatisent». Il a enfin apporté son soutien à la «fiscalité écolo» et au «combat [d’Emmanuel Macron] contre les populismes».

vant lui, Jean Quatremer, correspondant européen de Libération, avait affiché des opinions proches de celles de BHL sur ce qu’il avait qualifié de «mouvement de beaufs […] poujadiste et largement d’extrême-droite».







Le mouvement a en revanche bénéficié du soutien d’une partie de la classe politique, qui n’a pas hésité à descendre dans la rue pour se joindre aux manifestants. Jean-Luc Mélenchon, leader de La France insoumise a ainsi rejoint la Place de la Concorde, sans toutefois porter de gilet jaune.


Chef de file des Républicains, Laurent Wauquiez a lui aussi apporté son soutien au mouvement.








Plusieurs représentants du Rassemblement national (ex-FN) ont également arboré un gilet jaune.

Source