4 conseillers payés 9079 euros chacun pour la branleuse Schiappa

Spread the love

 

Oui, branleuse… Elle passe son temps à écrire des livres, à jouer des pièces de théâtre, à donner des interviews, entre deux décisions stupides et dangereuses. Une vraie macroniste… On comprend que Macron l’adore et veuille la garder.

Mais il n’y a pas qu’elle, un article de Capital nous informe : Macron veut baisser notre niveau de vie, Macron augmente l’essence, pique du fric aux retraités… mais laisse déraper les dépenses des cabinets de certains de ses caniches. Et les sommes avancées vont faire pâlir les Sans-dents qui se lèvent tôt et ne savent pourtant pas comment ils vont finir le mois…




Des cabinets dont les éminents collaborateurs – qui n’ont pas inventé l’eau tiède si l’on en croit leur résultats- sont payés près de 9000 euros bruts par mois, cela va même jusqu’à 11084 euros mensuels pour ceux qui travaillent avec Agnès Buzyn, celle qui veut empoisonner nos enfants avec ses 11 vaccins obligatoires… mais il faut bien faire des cadeaux aux labos, n’est-il-pas ?

Pourquoi ces inutiles sont-ils payés si cher ? Telle est la question…Est-ce leur silence qui est acheté ? S’agit-il de proposer des sinécures grassement payées à des proches, des amis, des gens à qui ont doit reconnaissance et allégeance ? Tout cela mériterait une véritable enquête, messieurs les journaleux.

Parce que, tout de même, quand les membres du cabinet gagnent plus qu’un Ministre, plus qu’un Secrétaire d’Etat, il n’y a pas un loup quelque part ?

Merci à Marcher sur des oeufs de nous avoir signalé l’article ci-dessous, fort intéressant…



Marlène Schiappa, Benjamin Griveaux… ces ministres dont les dépenses de cabinet ont dérapé en 2018

Si la plupart des ministres ont su maîtriser les rémunérations de leur cabinet, certains ont au contraire fait flamber les dépenses. Palmarès.

L’effort de rigueur demandé par Emmanuel Macron aux membres de son gouvernement ne s’applique visiblement pas à tous. C’est ce qui ressort d’un document récemment publié en annexe au Projet de loi de Finance. Si l’enveloppe globale des rémunération des cabinets est restée globalement stable, on y apprend que plusieurs ministres ont laissé déraper la masse salariale de leur équipe.

La hausse la plus importante est à mettre à l’actif de Geneviève Darrieussecq, la secrétaire d’Etat auprès du ministre des armées : entre 2017 et 2018, son staff est passé de 3 à 5 membres et leur rémunération brute globale de 271 204 à 542 781 euros en 2018. Soit une culbute de 100% !

La secrétaire d’Etat à l’égalité femmes-hommes Marlène Schiappa n’a pas non plus mégoté. Alors que le nombre de ses conseillers baissait de cinq à quatre, son budget, lui, a connu une augmentation de 26%. Mécaniquement, la rémunération brute mensuelle de ses membres est passé de 5.767 à 9.079 euros.




Une hausse de 86% pour le staff de Griveaux

Benjamin Griveaux figure aussi dans ce palmarès. Alors que le cabinet du porte-parole du gouvernement est resté stable – à 5 membres -, sa dépense totale a elle grimpé de 86%. Le salaire moyen y est donc passé de 4.926 euros à 9.180 euros par mois.

A l’autre bout de notre classement, Jean-Yves Le Drian s’est montré à l’inverse particulièrement économe. Alors que la taille de l’équipe du ministre des Affaires étrangères est restée stable – 10 membres – sa rémunération totale a baissé de 5,4%. Même cure d’austérité chez Agnès Buzyn avec une masse salariale en baisse de 5%. L’entourage de la ministre de la Santé n’est toutefois pas à plaindre : avec 11.084 euros par mois, ils affichent la plus haute rémunération moyenne de tous les conseillers du gouvernement Macron.





Source