Alzheimer aurait un lien avec le manque de sommeil

Spread the love

Deux études indépendantes publiées mettent en lumière le rôle du sommeil dans l’entretien du cerveau et la réduction du risque de maladie neurodégénérative. Le puzzle de la maladie d’Alzheimer n’est pas encore achevé mais les dernières pièces se mettent en place.




Et plutôt bien. Il y a quelques jours, une équipe de chercheurs de l’université de Rochester (États-Unis) expliquait dans la revue Science comment le cerveau se nettoie de ses toxines lors du sommeil.

Grâce à un lavage à grandes eaux, ou plus exactement à débit accru de liquide céphalorachidien, le cerveau évacue ses déchets, notamment les protéines bêta-amyloïdes, connues pour jouer un rôle dans la maladie d’Alzheimer. 1 femme sur 6, et 1 homme sur 11 risquent de souffrir un jour de cette maladie cérébrale.
Le manque de sommeil réparateur provoque la dégénération active des neurones qui ne parviennent pas à se restructurer ou à se régénérer même en se reposant ultérieurement.




Le sommeil est un processus indispensable pour le bon fonctionnement de notre cerveau, puisque quand le corps se détend et consolide le sommeil et le repos, le cerveau débute son travail de stock d’apprentissage des nouvelles connaissances acquises pendant la journée.

Cela permet également le repos du corps et la recharge d’énergie pour recommencer une nouvelle journée avec un développement optimal de chacune des activités exigées, qu’elles soient physiques ou mentales.

Si vous ne dormez pas suffisamment pour jouir d’un bien-être et d’une vie saine, vous pourrez probablement avoir diverses affections dont la principale étant Alzheimer. N’oubliez pas que les heures de sommeil recommandées pour un bon repos et une bonne productivité sont au nombre de 8 par jour.




Les mauvaises habitudes de sommeil peuvent affecter gravement votre santé cérébrale, provoquant des dommages à long terme, comme l’apparition d’Alzheimer ou la souffrance de démence sévère très tôt.

Le manque de sommeil équilibré génère une dégénération active des neurones, mais récupérer en se reposant un ou deux jours par semaine en dormant plus que d’habitude ne fonctionne pas. En effet, l’activation de la production du dommage cérébral se produit à chaque fois que l’on ne dort pas assez, ne se restructure pas et ne se régénère pas non plus avec le sommeil postérieur. Il faut dormir chaque jour un temps de sommeil établi. Pendant le sommeil, le cerveau remplit sa fonction d’élimination des toxines, permettant ainsi l’élimination des protéines qui accélèrent la croissance des plaques séniles qui augmentent la perte de mémoire.






Heureusement, il existe plusieurs manières d’améliorer sa santé à travers la consolidation et le bon équilibre pendant le temps de sommeil, un moment qui doit être tranquille et durable. Il est donc préférable de jouir d’un sommeil profond et d’éliminer les intermittences.