Besançon. Elles voulaient lancer des œufs sur Macron : sept personnes interpellées

French President Emmanuel Macron is seen in the courtyard of the Elysee Palace in Paris, France, October 17, 2018. REUTERS/Gonzalo Fuentes
Spread the love

Selon la préfecture du Doubs, ces militants d’extrême gauche ont été arrêtés dans la nuit de jeudi à vendredi.
Sept personnes ont été interpellées dans la nuit de jeudi à vendredi avant la visite d’Emmanuel Macron à Besançon, dans le Doubs. D’après la préfecture, citée par France 3 Franche Comté, il s’agit de militants d’extrême gauche qui comptaient accueillir le président de la République avec des jets d’œufs. L’un d’entre eux avait d’ailleurs des œufs lorsqu’il a été interpellé.




Ils avaient organisé une opération pour cacher ces projectiles au sein du périmètre de sécurité prévu. Périmètre qui a finalement été élargi après ces arrestations, au grand dam de riverains et de commerçants qui n’ont pas pu accéder à leur boutique.

Macron interpellé par un défenseur de l’environnement






Pendant que le président inaugurait le musée rénové des Beaux-arts et d’archéologie de Besançon à la mi-journée, environ 200 manifestants se sont rassemblés à l’appel de quatre syndicats (CGT, Solidaires, FO, Sud) et du PCF, sur un parking, avant de s’approcher à 200 mètres de la place de la Révolution. Maintenus à distance par les CRS, ils ont scandé « Macron démission » et « Macron, tes réformes, tu sais où on se les met ».

A la fin du discours d’Emmanuel Macron, un défenseur de l’environnement a cherché à l’interpeller ce vendredi. Alors que l’assemblée applaudissait, ce jeune homme a brandi une pancarte où était inscrit






« Succès impopulaire 2019 ? L’Écologie ? » avant d’être rapidement sorti de la salle par un officier de sécurité.

Source