EXCLUSIF – 17 novembre: – Gilets jaunes L’armée placée en alerte

Spread the love

Selon un informateur militaire en service en région parisienne, sa caserne a ce matin été placé en alerte, ce qui signifie que l’ensemble des effectifs doivent être présents. “On nous a bien dit de nous tenir prêts, mais que nous ne sortirons pas que si la situation devait l’exiger” nous a-t-il confié.

Opération “gilets jaunes” ?






Dans l’incertitude complète autour de la mobilisation citoyenne et face à de probables blocages sauvages, Emmanuel Macron et le Ministre de l’Intérieur Christophe Castaner ont donc préféré ne prendre aucun risque quant à la sécurité des français. Répression ou non, les chars sont prêts à prendre position.

Dans la matinale de J.J. Bourdin, C. Castaner l’a bien précisé; “S’il faut envoyer l’armée pour empêcher le blocage, nous enverrons l’armée.”

Par ailleurs, des milliers de policiers vont être mobilisés partout en France, et certains d’entre eux soutiennent le mouvement, une raison de plus pour alerter l’armée.






Un mouvement qui s’inscrit dans la durée ?

De plus, le conflit pourrait s’étendre sur plusieurs jours, selon les dires des “gilets jaunes” eux-mêmes, et engendrer une paralysie de l’économie française. Visiblement, le gouvernement ne souhaite en aucun cas qu’il s’inscrive dans la durée. Ce qui est certain, dans ce flou artistique total, c’est qu’un climat insurrectionnel gagne l’Hexagone. Ni syndicalisé, ni politique, mais venu des français lambda, l’on peut effectivement parler d’un mouvement pré-révolutionnaire, une grogne qui peut vite dégénérer.

Un mouvement européen ?






Après la France, la Belgique passe à son tour à la mode jaune où des blocages sont déjà répertoriés, ce, sur tout le territoire. Le danger d’un débordement frontalier est réel, après la Belgique, il existe des mouvements embryonnaires dans divers pays d’Europe comme en Italie, qui n’est pas réputée activiste. Plus que la France, l’UE est aujourd’hui sous la menace .

Source