« Les Français sont schizophrènes et les retraités peuvent faire un effort » Aurore Bergé (LREM)

Spread the love

Pour Aurore Bergé, députée LREM des Yvelines, il n’y a pas débat : « On peut légitimement demander un effort générationnel aux retraités et ils sont en capacité de le faire ».

Invitée ce mardi sur le plateau de la web-émission économique « Ecorama », la jeune parlementaire qui était interrogée sur les mesures dévoilées ce dimanche par Edouard Philippe pour compenser la moindre croissance en 2019, s’est étonnée des réactions suscitées par les annonces du Premier ministre.

« Les Français sont schizophrènes »

Aurore Bergé s’en est excusée, mais elle trouve les Français « schizophrènes. On ne peut pas dire que rétablir les comptes publics et réduire la dette est essentiel, et dans le même temps ne pas assumer quand on demande de faire des efforts », a déclaré la députée parisienne.

« Étonnée par le débat sur les retraites »

De la même façon, elle s’est dite « étonnée du débat sur les retraites. On a l’impression que les Français ont oublié le modèle de retraites qui est le notre, c’est à dire que vous et moi travaillons et payons aujourd’hui pour celles et ceux qui sont actuellement à la retraite. Nous payons la retraite de nos aînés », a rappelé Aurore Bergé au journaliste qui l’interrogeait.


Et c’est pourquoi, a-t-elle poursuivi, « nous pouvons légitimement demander un effort générationnel à celles et ceux à qui on paye les retraites parce qu’ils en ont la capacité. Nous souhaitons que le travail paye mieux et pour cela, nous devons baisser les cotisations sociales sur le travail.

C’est pour vos enfants et vos petits-enfants », a dit Aurore Bergé aux retraités, « pour accompagner des générations qui n’ont pas eu les mêmes chances que les leurs ».

« Au final, il y aura un gain de pouvoir d’achat pour les retraités »

Aurore Bergé a enfin suggéré que l’on remette le gel des pensions de retraite en perspective, dans un contexte de réformes plus global. « A l’horizon 2022, la suppression du reste à charge permettra à tous de ne plus renoncer aux soins en dentaire, en optique et en prothèses auditives.

Et la mesure d’abandon de la taxe d’habitation est déjà enclenchée et va se poursuivre. Au final, il y aura un gain de pouvoir d’achat substantiel pour les retraités », a promis la députée LREM.

Source