L’Estonie est le cinquième pays de l’UE à refuser le pacte migratoire de l’ONU

Spread the love

Après la Hongrie, l’Autriche, la République tchèque, les Etats-Unis et la Bulgarie, l’Estonie a également quitté le pacte migratoire de l’ONU.




« En formant la coalition gouvernementale, nous avons convenu de ne prendre des décisions que par consensus. Le gouvernement n’est pas parvenu aujourd’hui à un accord lors de la réunion du Cabinet sur le soutien au pacte migratoire de l’ONU. Par conséquent, le gouvernement ne se joindra pas à l’accord », a écrit le Premier ministre Jüri Ratas (Parti du centre) jeudi dernier sur Facebook.






La gestion globale de l’immigration est importante pour tous les pays, a souligné M. Ratas. Toutefois, les lois de l’Estonie sont déjà conformes aux principes démocratiques et européens. Cela vaut également pour l’avenir.






Depuis deux ans, l’Estonie est gouvernée par une coalition tripartite de sociaux-démocrates et de conservateurs (Isamaa, Patrie) dirigée par le Parti du Centre. Alors que les sociaux-démocrates étaient favorables à l’adhésion de l’Estonie au pacte migratoire de l’ONU, le parti conservateur a rejeté le soutien à l’accord.

Source