“Macron a compris que lui et sa majorité étaient en danger”

Spread the love

BAROMETRE DES EDITORIALISTES – Le chef de l’Etat s’est livré à un exercice d’autocritique inédit ce mercredi soir lors d’une interview accordée à bord du porte-avions Charles-de-Gaulle. Confronté à la colère et à l’impatience des Français, le chef de l’Etat change de ton. Les éditorialistes de BFMTV analysent cette volte-face, du moins sur la forme.






Le ton présidentiel semble avoir changé. “Je n’ai pas réussi à réconcilier les Français avec leurs dirigeants” a concédé le président Emmanuel Macron ce mercredi soir, lors d’une interview accordée à bord du porte-avions Charles-de-Gaulle.

Pour nos éditorialistes Bruno Jeudy, Ruth Elkrief et Thierry Arnaud, Emmanuel Macron est affecté par la baisse de sa popularité. S’il s’est livré à un exercice d’autocritique sans précédant, se disant même prêt à changer de méthode, c’est précisément parce que que sa semaine d’itinérance mémorielle a été ponctuée par les interpellations et les excès de colère des Français.

Bruno Jeudy: “Macron revient groggy de son itinérance”




“Ce n’est pas le même Emmanuel Macron qu’il y a une semaine. On sent qu’on est face à un président qui revient groggy de son itinérance, qu’il est touché, qu’il a compris que lui et sa majorité étaient vraiment en danger”.

“C’est un appel à la mobilisation générale de son camp parce que c’est une élection très compliquée qui se prépare pour lui. Il dit aux siens ‘il faut qu’on change des choses dans notre façon de fonctionner’. Sa dernière phrase sonne fataliste, mais il y a en fait une énorme inquiétude. Nous sommes dans une communication de crise pour l’exécutif. Philippe et Macron ont tous les deux choisi de parler aujourd’hui”.

Thierry Arnaud: “C’est l’aveu lucide d’un échec”
“Ce n’est pas la première fois qu’il dit ‘je n’ai pas tout réussi’, on se souvient de son dernier discours devant le Congrès où il fait acte de contrition. Mais là, il franchit une étape supplémentaire. C’est l’aveu lucide d’un échec.

Ce soir Emmanuel Macron essaie d’enterrer ce président un peu arrogant et condescendant, il en tire les leçons et nous dit que la manière de faire va changer, ou du moins que la manière d’expliquer son action doit changer parce qu’il ne peut pas réussir sur la base de cet échec”.

Ruth Elkrief: “Très étonnant et rare de sa part”
“Ce soir, c’était vraiment ‘je vous aime, ré-aimez-moi’. Je vous parle. Je vous écoute, je vous considère et je suis en train de comprendre. C’est très étonnant et rare de sa part, c’est presque à coeur ouvert.”



“L’enjeu premier, profond, personnel et politique d’Emmanuel Macron depuis les débuts, c’était de faire que les Français aient de nouveau confiance en leurs dirigeants. Déjà lorsqu’il a été élu, la menace extrémiste pesait. Il y avait eu Donald Trump, le Brexit, un certain nombre de leaders populistes au pouvoir.

Quand il dit aujourd’hui ‘j’ai échoué à réconcilier les Français et leurs dirigeants et ça me touche’, c’est un aveu important. Est-ce que ça veut dire qu’il va changer sa méthode dans les semaines qui viennent, après les élections européennes, ou qu’il va travailler sur cet échec? C’est peut-être une annonce”.
Source