Spread the love

Eric Drouet, l’une des figures emblématiques du mouvement des Gilets jaunes, a lancé sur Facebook un acte 9 de la mobilisation quelques heures après sa garde à vue. Il avait été arrêté lors de la manifestation du 22 décembre à Paris.

Alors que les actes 7 et 8 de la mobilisation des Gilets jaunes n’ont pas encore eu lieu, l’appel à manifester pour un acte 9, intitulé «Paris nous revoilà», est d’ores et déjà lancé sur Facebook. Son auteur, Eric Drouet, l’un des principaux leaders du mouvement, a appelé à la tenue, le 12 janvier, d’un rassemblement à la Défense, cœur économique de la capitale.

Interpellé le 22 décembre à Paris lors de l’acte 6 des Gilets jaunes, Eric Drouet, avait été placé sous contrôle judiciaire avec interdiction de porter une arme, en attente de son jugement prévu le 5 juin 2019, selon des sources concordantes à l’AFP.

Le parquet de Paris n’avait en revanche pas obtenu qu’il ait l’interdiction de se présenter d’ici-là dans la capitale. Il sera jugé pour «port d’arme prohibé de catégorie D» et pour «participation à un groupement formé en vue de violences ou de dégradations».

De son côté, l’avocat du militant, Khéops Lara, cité par Le Parisien, dénonce un «détournement de procédure» pour un «motif politique». Dans un communiqué, l’avocat accuse : «Il s’agit d’une manœuvre grossière visant à discréditer [Eric Drouet] aux yeux de l’opinion publique pour le faire passer pour un vulgaire casseur qu’il n’a jamais été.»

Eric Drouet a été présenté le matin du 23 décembre à un magistrat du parquet de Paris, qui lui a notifié qu’il serait jugé le 5 juin devant le tribunal correctionnel.

Source