Plusieurs centres d’impôts ont été murés pendant la nuit

Spread the love

 

Les entrées de plusieurs centre d’impôts ont été murées durant la nuit de dimanche à lundi, dans l’Ain et en Charente. Pour l’heure, aucune de ces actions n’a encore été revendiquée.

Des parpaings en signe de contestation. Dans la nuit de dimanche à lundi, les entrées de plusieurs centres d’impôts ont été murées. Ainsi, les employés de la trésorerie d’Ambérieu-en-Bugey, dans l’Ain, se sont retrouvés face à un mur de ciment haut d’environ d’un mètre, bloquant l’entrée des bureaux, rapporte Le Progrès. Sur les parpaings, un message était tagué: “Droit dans le mur.”






Trois centres murés
A dix kilomètres au nord, les employés du centre des impôts de Pont-d’Ain, ont été confrontés à la même entrave: un mur de ciment érigé devant l’entrée des bureaux. “C’était probablement tôt lundi matin car le ciment était encore frais quand la perceptrice l’a découvert”, indique Gérard Guichard, le maire de la ville au Progès. “J’ai demandé à mes services techniques d’enlever les moellons ce qui a été fait en quelques minutes. La porte n’était pas murée jusqu’en haut”.

Des apprentis maçons ont également sévi durant la nuit en Charente, sur la porte d’entrée du centre des impôts de Roumazières Loubert, rapporte La Charente libre. Est-ce une nouvelle action des gilets jaunes pour contester la politique fiscale du gouvernement? Pour le moment, aucune revendication n’a été faite. Les gendarmes ont été dépêchés sur les lieux pour effectuer les premières constatations.

Des gilets jaunes avaient déjà menée une telle action sur l’entrée du centre des impôts de Narbonne, le 22 novembre, après avoir été délogés de leur barrage.



 

Source