Pour calmer la colère des gilets jaunes, Macron va proposer 100 € par fenêtre changée

Spread the love

 

Transition écologique: un nouveau crédit d’impôt pour changer de fenêtres

Emmanuel Macron va présenter ce mardi la stratégie de la France en matière énergétique sur les dix prochaines années. Le chef de l’État va en profiter pour annoncer plusieurs mesures qui prendront effet prochainement afin de répondre aux revendications des gilets jaunes.

En pleine gronde des gilets jaunes, Emmanuel Macron va présenter ce mardi la programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE) de la France. Le président de la République va procéder à un jeu d’équilibriste en annonçant des mesures immédiates pour répondre aux revendications des gilets jaunes, lors d’un plan censé établir la stratégie du pays sur dix ans.






Selon nos informations, le chef de l’État doit notamment annoncer un avantage fiscal pour accompagner la rénovation thermique des logements et favoriser les économies d’énergies. À ce titre, le gouvernement va rétablir le crédit d’impôt pour financer l’équipement de fenêtres double vitrage, supprimé fin juin. Le dispositif s’élève à 100 euros par fenêtre.

Un dispositif de lutte contre la flambée des prix du pétrole
L’exécutif a également travaillé sur un mécanisme anti-flambée des prix du pétrole pour rendre les hausses de carburant supportables. Un principe déjà appliqué entre 2000 et 2002 sous le gouvernement de Lionel Jospin avec la taxe flottante sur les carburants.

Enfin, des pistes sont à l’étude pour réduire la facture globale d’achat d’un véhicule, notamment la mise en place d’un prêt à taux zéro et d’une contribution des constructeurs automobiles.

Pour mémoire, un dispositif existe déjà pour aider les ménages à changer de voiture, il s’agit de la “prime à la conversion”. Elle peut varier de 1000 euros à 2000 euros selon la situation fiscale du bénéficiaire. Le Premier ministre Édouard Philippe a même annoncé mi-novembre une “super prime” de 4000 euros pour les ménages modestes ou les salariés non imposables qui doivent faire de longs trajets chaque jour entre leur domicile et leur lieu de travail.



 

Source